Comment les abeilles fabriquent-elles le miel ?

abeilles déposent miel dans alvéoles ruche

Même s’il y a plus de 20.000 espèces d’abeilles sur notre planète et que la majorité ne fabriquent pas de miel, celles qui en produisent, appelées “abeilles sociales”, le font toutes de la même façon. Pour comprendre comment les abeilles fabriquent le miel, intéressons-nous aussi à la structure de la colonie.

Le fonctionnement des abeilles dans la colonie

Dans une colonie d’abeilles, il y a trois castes :

  • La reine est la mère de la totalité de la colonie. Elle s’empresse dès sa naissance d’éliminer tous les oeufs contenant des reines afin d’être la seule femelle fertile. Elle passe donc sa vie à pondre dans la ruche, et ne sortira que si un essaimage a lieu, c’est à dire lorsqu’une ruche devient trop petite pour abriter toute la colonie.

  • Les ouvrières, qui sont les abeilles femelles non fertiles, travaillent avec acharnement pour l’entretien et le ravitaillement du nid.

  • Les abeilles mâles qui ont pour rôle de féconder les futures reines, meurent après l’accouplement. Ils proviennent d’oeufs non fécondés par la spermathèque de la reine, ce qui signifie que si celle-ci meurt sans remplaçante, la ruche est condamnée car seuls des mâles naîtront.

Comment les abeilles fabriquent-elles le miel ?

abeille butine fleurLes abeilles butinent d’une fleur à l’autre pour se nourrir de pollen, qui n’est autre que le sperme chez l’homme, et sans s’en rendre compte, elles déposent sur les pistils des fleurs femelles quelques grains de pollen. Ainsi les fleurs peuvent se reproduire sans compter sur le vent qui transporte du pollen et le dépose aléatoirement, dont une grande majorité sur le sol.

abeille pleine de pollen

Pour attirer les abeilles, les fleurs sécrètent le nectar, de l’eau très sucrée, dont elles viennent s’abreuver, comme les papillons, en accrochant des grains de pollen qui seront déposés sur une autre fleur. Mais les abeilles ne consomment qu’une partie du nectar. Elles gardent dans le jabot, l’équivalent de l’estomac chez l’homme, ce précieux liquide qui a subi une transformation. Une fois arrivées à la ruche, elles régurgitent dans les alvéoles le nectar, déjà presque du miel.

Pour parvenir à un pot de 500 g de miel, il faudra à peu près 10 millions de fleurs butinées !

Laissez un commentaire