reptiles

Quand la couleuvre mue-t-elle ?

couleuvre

Trop mal connue, la couleuvre est souvent confondue avec sa dangereuse cousine, la vipère. Cette espèce, appartenant à la classe des reptiles est pourtant inoffensive. Jaune, orange ou brune, la couleuvre peut revêtir plusieurs couleurs. Au cours de sa vie de 10 à 12 ans, elle va rencontrer plusieurs périodes de mue, dont la fréquence va varier selon l’âge.

Le phénomène de mue

Chez les reptiles, la mue est un phénomène parfaitement naturel, signe de bonne santé. Tout comme les humains, la taille de la couleuvre augmente avec l’âge. Cependant, si l’ensemble du corps augmente en taille, l’enveloppe extérieure elle, ne grandit pas. La couleuvre se retrouve ainsi vite à l’étroit dans sa peau.
Cette enveloppe doit donc s’enlever progressivement, pour laisser la place à une peau “neuve”. Afin de favoriser le processus, la couleuvre va se frotter contre des surfaces rugueuses : cailloux, branches, etc…
La particularité de la couleuvre est sa mue, faite en une seule fois. Il n’est pas rare de trouver une enveloppe “complète ” dans la nature.

mue couleuvre

La fréquences des mues

La fréquence de mue chez la couleuvre est liée essentiellement à son âge. Elle grandira plus vite au début de sa vie, pour connaître une certaine stabilisation un peu plus tard. Si la première mue intervient une semaine après la naissance, elle muera ensuite moins souvent, pour garder quand même une fréquence de 10 fois par an en moyenne.
Mais d’autres facteurs entrent en compte. Certaines périodes sont plus favorables à la mue, telles que la ponte des œufs ou encore la fin de l’hibernation.
Il peut arriver également que la mue soit provoquée par une usure prématurée des écailles, ou des blessures.

La couleuvre reste extrêmement fragile en période de mue. Elle se sent d’autant plus vulnérable que le phénomène peut entraîner une cécité provisoire.
Il est donc essentiel de la laisser en paix et de ne pas la manipuler durant ce phénomène.

Laissez un commentaire